JFET 2N3819 (calculs)

jfet-2n3819.png

Polarisation

Le schéma ci-contre montre comment l'on fixe le point de fonctionnement en continu d'un JFET. Le diviseur R1-R2 fixe le potentiel de la grille ; remarquons qu'ici, contrairement au cas des transistors bipolaires, il n'y a pas lieu de tenir compte du courant grille, car celui-ci est quasi-inexistant. On peut donc écrire :

Vgm=12*(R4/(R2+R4)) => (où Vgm est la différence de potentiel entre la grille et la masse)

Le potentiel de la source vaut Id.R3 ; il est supérieur au potentiel de la grille puisque la tension Vgs doit être négative. Le potentiel du drain vaut Vcc-R2Id

Prenons un exemple. Proposons-nous de polariser le JFET au point de fonctionnement indiqué sur la caractéristique, soit Id = 2mA et Vgs =-0.8V. Nous choisissons par exemple de fixer Vgm à 1V. Si Ucc = 12V, on prendra par exemple R2 = 110kΩ et R4 = 10kΩ. Comme Vgs doit valoir -0.8V, Vs doit valoir 1 + 0.8 soit 1.8V. Comme le Id (égal Is) désiré est de 2mA, R3 vaut 1.8/2.10-3 soit 900Ω.

Le potentiel du drain est généralement fixé approximativement à mi-chemin entre les potentiels de source et Ucc, de façon à permettre une excursion maximum en tension du drain, de part et d'autre du potentiel de repos, lorsque l'on applique un signal alternatif à amplifier. Pour fixer Vdm à 8V, on prendra donc une résistance R3 de 900Ω.

Nous constatons que nous avons un certain nombre de choix à faire, il n'y a pas une seule bonne façon de fixer le point de fonctionnement. En particulier, on peut :

  • faire varier R2 et R4 en gardant leur rapport constant : Vgm n'est pas modifié ;
  • modifier Vgm, à condition d'adapter la valeur de R3 ; en particulier, on trouve souvent des schémas où R2 a été supprimée ; dans ce cas, Vgm = 0V, Vgs = Vms puisque la grille est au potentiel de la masse.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site